• votre commentaire
  • Cette année, nous avions prévu de prononcer l'allocution de l'an dernier, non prononcée suite au confinement. Hélas, en 2021, c'est la municipalité seynoise qui nous interdit d parler..

     

    Pour nous, membres de l'ANACR, l'expression "les jours heureux" n'est ni galvaudée ni vide de sens bonne à être employée à tort et à travers.

     C'est le titre choisi par les membres du CNR en préambule du programme, voté à l'unanimité, élaboré pour remporter la victoire mais aussi avec la volonté de garantir aux Français une vie meilleure après la guerre.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  •  

    Nous vivons dans un monde tourmenté et violent. Violence des guerres, bien sûr, dont les journaux télévisés nous abreuvent continuellement, mais aussi celles, plus sournoises, et dont on parle moins : violence au travail, à l’école et sur les réseaux sociaux, violence dans la rue, violence faite aux femmes, aux homosexuels…

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Au cours de la 2ème guerre mondiale, La Seyne n’a pas été le théâtre d’actions d’éclat, et pourtant… Dans l’ombre, des seynoises et des seynois se sont engagés dans la Résistance comme l’attestent les nombreuses plaques de rues aux noms de ceux qui ont perdu la vie ; sans compter ceux, plus nombreux, dont on ignore tout. Certains dans le réseau de renseignements P 2 dont les précieuses informations permirent aux armées de libération de programmer le débarquement du 15 août 44 en toute connaissance de cause ; d’autres en imprimant et diffusant tracts et journaux clandestins ; d’autres encore en cachant des armes ; d’autres enfin, dans l’enceinte du chantier naval, en organisant, avec la C.G.T. clandestine, grèves et manifestations, sans compter les sabotages effectués par des mains anonymes grâce auxquels presque aucun des bâtiments prévus par la Marine allemande n’a été livré.

    Lire la suite...


    votre commentaire