• Rapport moral 2019

    Les événements tragiques qu’a subi notre pays depuis ces dernières années doivent nous rappeler notre devoir de vigilance. Trop de murs se dressent, trop de frontières se ferment dans cette Europe que nous espérions pacifiée, fraternelle et solidaire.

     

     

    Trop de voix inspirées par la haine de l’autre, le racisme, le fanatisme aveugle, la résurgence de l’anti sémitisme se font entendre dans cette Europe que nous pensions apaisée et trouvent un trop large écho dans nos villes et nos villages. Ne laissons pas cette gangrène infecter nos cœurs, nos esprits ou, pire, nos institutions. La République, si chèrement restaurée au prix du sacrifice d’hommes et de femmes qui voulaient vivre libres est aujourd’hui menacée. Face à ces réels dangers, la lâche indifférence serait coupable. L’esprit de résistance, celui qui fit se dresser les hommes et les femmes de 40/45 doit à nouveau habiter nos cœurs, armer nos consciences.

    Alors qu’en 2019 résister n’est plus risquer la mort, la déportation, la torture et les représailles, les armes pacifiques de l’esprit de résistance sont la raison, la détermination, le respect du Droit, nos consciences citoyennes, forts que nous sommes des valeurs de la République, des principes toujours actuels qui sous-tendaient le programme du C.N.R. et des droits et devoirs sans cesse à défendre et à promouvoir de la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948.

    Oui, ce sont bien là les armes de ceux qui refusent l’intolérable, les injustices sociales, l’asservissement à l’argent roi, l’obscurantisme et les habits neufs dont certains parent les dépouilles des fascismes rances ou des spectres du nazisme. Des pays amis, des pays frères avec lesquels se construit pas à pas une Europe qui se veut pacifique, solide et solidaire, ont déjà succombé aux pires dérives nationalistes  prêchées par des démagogues populistes irresponsables…

    En ce début d’année, trop de bruits de bottes, trop d’argent englouti dans le sur armement, trop de tentatives ou de tentations de régler les problèmes par le droit de le force plutôt que par la force du droit. Les résistants  qui nous ont transmis le flambeau nous l’ont précisé jusqu’à leur dernier souffle : ils étaient des combattants de la Paix…

    Il faudra bien que l’esprit de résistance fasse se dresser des citoyens actifs, refusant les injustices sociales terreau fertile de tous les extrémismes et exigeant que liberté, égalité, fraternité, laïcité ne soient pas des mots dévitalisés… des citoyens qui feront de la France une terre accueillante, généreuse, fraternelle, équitable telle que la rêvaient ceux qui, dans les années sombres, étaient prêts à donner leur vie pour l’avènement des « jours heureux »…

    Tâchons, en 2019, d’être à la hauteur de leurs espoirs.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :