• Les événements tragiques qu’a subi notre pays depuis ces dernières années doivent nous rappeler notre devoir de vigilance. Trop de murs se dressent, trop de frontières se ferment dans cette Europe que nous espérions pacifiée, fraternelle et solidaire.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Il n’est guère besoin de longue démonstration pour faire le constat de la montée du racisme et de la xénophobie dans notre société, dont les principales victimes sont les immigrés et les réfugiés. On ne saurait oublier les manifestations d’hostilité voire de violence à l’égard des juifs, des maghrébins et des africains. Si l’on ajoute la crise économique et sociale, la crise des valeurs, jointes à la dangerosité de la situation internationale et la menace d’attentats, il y a là un terreau qui n’est pas sans rappeler la situation qui conduisit à la catastrophe le siècle dernier.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Décidément, les années se suivent et se ressemblent, hélas ! En Afrique, au Moyen-Orient, en Europe : la menace, le chaos.

    En outre, chez nous, le modèle social qu’on nous enviait s’effrite sous les coups de boutoir de politiciens au service d’une finance boulimique uniquement soucieuse d’accumuler toujours plus de profits. Des riches de plus en plus riches, des pauvres encore plus pauvres. Nous nous éloignons des »jours heureux » imaginés par les résistants du Conseil National de la Résistance et de leur programme mis en oeuvre dès la Libération par le gouvernement du général de Gaulle.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Avant tout, je voudrais dire notre satisfaction d’avoir vu aboutir notre revendication d’une Journée Nationale de la Résistance le 27 mai pour marquer le rassemblement des principaux mouvements le 27 mai 1943 au sein du Conseil National de la Résistance, à l’initiative du général de Gaulle et sous la présidence de Jean Moulin.

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Nous venons de vivre de tragiques événements qui ne sont pas, hélas, sans nous en rappeler d’autres, en d’autres temps : Gabriel Péri, Lucien Sampaix, Pierre Brossolette torturés et assassinés par la Gestapo, Mouloud Féraoun assassiné par l’OAS, pour ne citer qu’eux. Tous victimes du terrorisme et du fascisme comme les 12 de Charlie Hebdo, pour avoir usé du droit à la liberté d’expression ou de pensée.

    Lire la suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique